Je suis accro au sucre !

Impossible de finir le repas sans une touche sucrée ? A la moindre contrariété, vous foncez sur la tablette de chocolat ? Votre placard est rempli de paquet de gâteaux et c'est le drame s'il est vide ? Le problème du sucre, c'est qu'il rend accro. Suivez nos conseils pour retrouver le contrôle !





Le sucre, une drogue ?



De plus en plus de personnes se déclarent accro au sucre blanc. Accro...comme à la drogue ? C'est bien possible. Selon une étude menée en laboratoire, 90% des rats se dirigent plus volontiers vers de l'eau sucrée que de la cocaïne.

Les industriels l'ont bien compris et ont rendu une partie de la population accro à leur produit en mettant du sucre partout. Oui, partout : dans le jambon, le pain des hamburgers, les sauces, etc...Vous savez d'ailleurs pourquoi les gens préfèrent Mac Donald plutôt que Quick ? Car ces premiers mettent du sucre dans chacun de leur ingrédient : du pain au cornichon, tout est bon pour fidéliser le client. Et le rendre accro.

L’industrie du sucre tire son avantage d'un désordre biologique pour entretenir votre addiction au sucre :vos hormones et neurotransmetteurs en sont nourris , plus vous en consommez, plus ils en redemandent, et plus vous en avez besoin en succombant aux fringales.

Depuis 50 ans, l'industrie du sucre fait des ravages en France, ce qui a conduit à un taux de surpoids de 46% des français. Le français moyen est passé d'une consommation annuelle de 2kg en 1850 à 35kg en 2016 (soit 12CS/jour pour les adultes et 24 pour les enfants!)



Consommer du sucre active la sécrétion d'insuline qui est une hormone de stockage, mais en consommer trop va épuiser votre pancréas, l'organe qui secrète l'insuline. Votre corps n'est pas fait pour consommer des sucres rafinnés, lorsque vous en mangez, vous faites grimper votre glycémie (taux de sucre dans le sang), si ce taux monte trop haut, cela peut être dangeureux pour votre santé


Pourquoi se passer du sucre ?



Vous pouvez avoir plusieurs raisons de vouloir stopper le sucre : vaincre cette dépendance, perdre du poids, avoir une peau plus jolie, être en meilleure santé tout simplement. Il est nécessaire de rappeler que le sucre est à plus ou moins long terme responsable de nombreuses maladies, tels que le diabète de type 2, les maladies inflammatoires, cardiaques, cancers, dépression...

Diminuer le sucre va faire baisser vos apports caloriques et donc vous faire perdre du poids.

Attention cependant à ne pas confondre les sucres avec les glucides : le sucre raffiné (issu de la canne à sucre ou de la betterave sucrière) est un glucide mais mauvais pour votre organisme (glucose, dextrose, etc..) : il est dépourvu de nutriments.

Le sevrage du sucre peut vous faire passer par des étapes pas toujours agréables : stress, irritabilité, fatigue, fringales.... On a coutume de dire qu'il faut 21 jours pour perdre une habitude : les deux premières semaines, vous allez peut-être souffrir de maux de tête, de crampes et de sautes d'humeur. La 2e semaine, la cétose se met en place (ce phénomène arrive entre 3 et 5 jours sans sucre), votre corps commence a secréter moins d'insuline, et il va puiser dans les réserves pour assurer son fonctionnement. Lors de la 3e semaine ces effets désagréables s'estompent puis disparaissent : vous n'avez plus envie de sucre.

Comment s'en débarrasser ?

L'OMS recommande de ne pas dépasser 30g de sucre ajouté par jour, ce qui correspond à 6 CC par personne. Notre compteur journalier comptabilise le sucre que vous mangez tout au long de la journée, n'hésitez donc pas à surveiller ce taux.





1. Méfiez vous des sucres cachés : ceux des produits industriels sont les plus faciles à éviter. En cuisinant vous même des produits sains, bruts, vous vous assurez d’éliminer une bonne partie de ces sucre cachés. Faites votre vinaigrette (comme notre super recette!) vous même, achetez des produits sans sucres ajoutés, ne consommez pas que du pain ou des pâtes à la farine blanche, mais VARIEZ : pâtes semi complètes, complètes, au sarrasin, à la farine de pois chiche, etc...!

Composez votre bol de céréales vous même (voir notre recette de granola), limitez les jus de fruits du commerce, faites vos pâtes à tarte, etc...

Aidez-vous de notre compteur pour comptabiliser les sucres de votre alimentation. Notre logiciel comptabilise tous les sucres consommés : dans les féculents, les produits laitiers (galactoses), les sucres cachés, ceux des produits industriels, le sucre que vous utilisez pour cuisiner....Notre jauge vous indique si vous êtes dans une consommation raisonnable de sucre et Nikita vous alerte si vous dépassez la limite tolérable. N'hésitez pas à suivre les conseils culinaires du chef Julien.



2.Une fois que vous avez pris l'habitude de traquer ces sucres cachés, attaquez vous à ceux que vous utilisez tous les jours : le sucre dans le café/le thé, le goûter, le dessert, le paquet de biscuit qu'on grignote....L'idée est de remplacer le sucre blanc raffiné par du sucre plus naturel, comme le miel, le sirop d'agave, le sirop de datte, le sirop d'érable, le sucre de coco, etc … Ces sucres sont intéressants car ils possèdent plus de nutriments qui limitent les pics glycémiques. Certes, la différence calorique est minime selon ceux que vous utiliserez, mais le signal envoyé au cerveau est différent. Attention cependant, bien que ces aliments, notamment le miel qui a des vertus cicatrisantes, antiseptiques, bactéricides et antioxydantes, soient naturels, ils restent quand même des sucres. Méfiez vous de la cassonade, du sucre blond, du sucre roux qui sont des sucres raffinés colorés avec du caramel ou de la mélasse.

3.Cela peut paraître évident, mais tout se joue au moment des courses ! Ne glissez pas dans votre caddie des paquets de gâteau et autres crèmes dessert, mais plutôt des fruits secs, des fruits frais, du chocolat noir (certes plus gras que le chocolat au lait mais beaucoup moins sucré, ainsi un chocolat noir à 70% aura 30% de sucre, celui à 80%, 20% etc.Pour plus de gourmandises, optez pour du chocolat noir aux noisettes ou amandes NON sucrées), des tisanes ou thés aromatisés si vous aimez ça. En cas d'envie soudaine, vous ne pourrez vous rabattre que sur ces aliments. Pensez aux épices qui donnent l'illusion d'un dessert sucré : la réglisse, la cannelle, la vanille...Certains aliments sont connus pour contrer les envies de sucre, les saveurs amères comme les aubergines, le curcuma, les épinards, les endives, astringentes comme la grenade, le kaki, les noix,les légumineuses, piquantes comme le piment, le gingembre, le cumin, l'ail, l'oignon, ou acides comme le citron, le vinaigre de pomme, la pomme granny smith.

4.Les fruits contiennent du fructose en quantité adéquate, mais veiller à ne pas dépasser 2 portions par jour (une portion = 1 pomme, 2 clémentines, 3 tranches d'ananas, …)

5.A contrario des graisses, protéines et fibres qui envoient un message au cerveau pour réguler l’appétit, la molécule du sucre ne le fait pas, ce qui nous pousse à manger plus. Alors n’hésitez pas à manger plus de légumes avant de passer au dessert ! Veillez également à consommer des bonnes graisses : noix, graines, huile d'olive, avocat, poisson gras...La consommation de bon gras ne vous fera pas grossir, au contraire du sucre, mais donnera l’énergie nécessaire à votre organisme en alimentant vos cellules et votre cerveau.



A retenir : il est plus facile d'éliminer le gras en faisant du sport par exemple. Le sucre, lui, ne se brûle pas aussi facilement de votre organisme, car il est d'abord stocké et son surplus sera transformé en gras. Donc si vous êtes un bec sucré, il vous faudra obligatoirement pratiquer une activité sportive pour l'éliminer ou limiter votre consommation de sucre.


6.Assurez vous de dormir suffisamment, au moins 7 à 8h, particulièrement pendant votre sevrage. En effet, un manque de sommeil peut entraîner une baisse de la leptine, l'hormone qui régule les besoins énergétiques. Quand elle n'est pas secrétée suffisamment, l'appétit augmente (la fatigue entraîne des coups de mous qui appellent le sucre...) .

7.Le stress est un facteur aggravant également : il déclenche un mécanisme de libération du glucose dans le sang. L'organisme croit qu'il doit faire des réserves de carburant pour se défendre et c'est ainsi que les pulsions de sucre apparaissent. Consommer du sucre envoie un message de bonheur au cerveau, c'est un cercle vicieux qui se met en place.



Vous avez besoin d'être accompagné pour vaincre votre dépendance au sucre ? Découvrez notre programme en 9 étapes en cliquant sur ce lien, nous vous guidons jour après jour avec des conseils pratiques et les astuces de notre chef cuisinier de de notre nutritionniste. N'hésitez pas à dire ce que vous en pensez en commentaire et de partager cet articles auprès de vos amis sur les réseaux sociaux !


Valerie

Bonsoir je suis tellement heureuse d'avoir lu le Bon pour moi que je m'en reviens pas le sucre comme cela peut être très dangereux je vais tout faire pour perdre du poids bonne soirée

Le 13-01-2020 à 17:39:12
Irina

Je découvre cet article suite au challenge zéro sucre et il complète bien le programme en 9 étapes, j'ai toutes les cartes en main maintenant pour réussir ! On y croit !

Le 11-01-2020 à 04:43:39
Deborah

Trés interessent, je pensait que la cassonade était mayeur pour la santé que le sucre normal

Le 10-01-2020 à 23:57:25
Yvanne

Merci pour cet article instructif !!

Le 08-01-2020 à 11:56:18
Oriane

J'avais remplacé le sucre par du canderel et mes plaisirs par des gâteaux lights ou des compotes allégés.. Je comprends mieux maintenant pourquoi je n'avais pas pu tenir ! Je recommence ^^

Le 07-01-2020 à 23:25:37
Blandine

Super !!

Le 27-12-2019 à 21:17:10

Commenter cet article

Parce que, objectivement, c'est quand même le plus génial de tous les articles que vous ayez pu lire